Nous vous avions déjà présenté Kengo.bzh, plateforme de financement participatif (ou crowdfunding) dédiées aux projets bretons, en voici une autre : GwenneG.
Lancée au 1er juin 2015, cette plateforme, soutenue par Groupama Loire-Bretagne, a pour ambition de soutenir une cinquantaine de projets sa première année. Sa particularité ? Seuls des projets bretons, permettant de développement de l’économie locale et régionale, seront proposés.

Karim Essemiani, le président de GwenneG, est tombé amoureux d’une bretonne et de la Bretagne lorsqu’il avait 18 ans. Après avoir travaillé pendant longtemps dans le commerce international en France et à l’étranger, il décide, il y a trois ans, de revenir en France et de s’installer en Bretagne. Son leitmotiv ? Monter un projet qui permettra aux entreprises bretonnes et plus largement aux projets bretons de se développer et de créer de l’emploi sur le territoire. Karim Essemiani nous explique «durant ma dernière expérience professionnelle j’étais en charge de la promotion d’entreprises bretonnes à l’étranger, cette expérience m’a amené à un constat : les entreprises bretonnes ont du mal à se développer car elles ne savent pas se vendre, n’arrivent pas à vanter leurs mérites. J’ai donc décidé donc de créer un outil qui permettra de les accompagner et de développer l’activité économique de la Région.»  Gwenneg (petit sous en breton) est née.

Le crowdfunding, une solution adaptée aux projets bretons

Si la Bretagne peut être un terreau pour des actions de financement participatif régional, c’est bien grâce à son identité  qui  rassemble  et  mobilise. Karim Essamiani, qui se qualifie de « néo breton » détaille « les Bretons sont très attachés à leur région et sont plus enclins à soutenir le développement d’initiatives locales portées par des entreprises et  des associations de leur région. La communauté bretonne très importante en France et dans le monde sera mobilisée. Et les projets, présentés de façon géolocalisée, permettront à chacun d’opérer des choix géographiques pour renforcer son attachement à sa localité, s’il le souhaite. »

Comment ça fonctionne ?

GwenneG s’adresse à trois types de porteurs de projets :
– Les entreprises/associations/personnes physiques en quête de financement par le don (avec ou sans contreparties) ;
– Les entreprises en recherche de financement par l’emprunt ;
– Les entreprises en quête de financement en capitaux propres.

Les projets sont à soumettre à GwenneG via son site gwenneg.bzh. Chaque dossier sera étudié par un comité de décision. Si le projet est jugé viable et s’il répond à la notion de développement économique du territoire, GwenneG aidera le porteur de projet dans la définition de son plan de financement (recherche de financement par le don, l’emprunt ou en capitaux propres), l’aidera à récolter les fonds nécessaires et l’accompagnera également dans le lancement de son projet, notamment en l’aidant sur la communication.

Une plateforme pour toutes les bourses

Les personnes souhaitant aider les projets présentés par GwenneG, peuvent le faire avec la somme minimum de 5€. «Chacun peut  ainsi devenir donateur à partir de 5€, prêter à une société à partir de 20€  et devenir actionnaire d’une entreprise bretonne dès 100€.

Du virtuel au réel

GwenneG s’attache également à ce que les porteurs de projets rencontrent les financeurs afin de créer du lien. Ainsi un « Breizh tour » sera organisé dans les villes bretonnes de plus de 10 000 habitants ainsi qu’à Paris avec des « Pitch-crêpes » à l’Ouest et « Pitch-galettes-saucisses » au Pays Gallo.

GwenneG propose déjà trois projets bretons à soutenir. Toutes les infos sur www.gwenneg.bzh

(re)Découvrez l’interview de Serge Appriou, directeur de Kengo.bzh : ici

Pin It on Pinterest

Share This