Dans le sport, les clubs pro passent en .bzh

Pour le Stade Brestois en football, le RC Vannes en rugby ou l’UJAP Quimper en basket, c’est une occasion d’affirmer encore un peu plus leur identité.

Parmi les premiers clubs de sport à avoir adopté l’extension .bzh, il y a bien sûr le Rugby Club de Vannes (www.rugbyclubvannes.bzh). Il ne pouvait en être autrement. Après le bagad, le Bro gozh ma zadoù, chanté par le public, les annonces de système de jeu en breton, la seule équipe de rugby professionnelle au nord de la Loire – en dehors de Paris – se devait d’être là aussi parmi les précurseurs. Le RCV est désor- mais le seul club professionnel de rugby à afficher une extension régionale, dans un monde affirmant pourtant avec fierté ses racines.

Et, de la même manière, le Stade Brestois (www.sb29.bzh) est devenu le seul club de football professionnel breton à adopter son .bzh, ac- compagnant l’AC Ajaccio muni de son .corsica, comme l’une des deux seules entités du foot pro à témoigner ainsi de leur appartenance régionale. À Brest, ce basculement en .bzh s’est fait très simplement. “J’ai suivi cette aventure depuis le début, d’abord à titre personnel”, raconte Florent Corre, le responsable communication du Stade Brestois. “J’ai vu que les Catalans créaient leur .cat. Et dès que l’extension .bzh est sortie, j’ai contacté notre prestataire Web en lui demandant ce qu’on devait faire et le plus vite possible.”

« Tout le monde trouve ça très sympa »

“Passer en .bzh, c’était très naturel. Personne ne s’est posé de questions au club. De toute façon, même ceux qui tapent le nom de notre club en .com ou en .fr sont redirigés tout de suite sur notre site. Ça s’est donc fait très naturellement. Et c’est une fierté de pouvoir l’afficher.” Et le plus possible, évidemment, même en dehors d’Internet. Car chaque opération de communication du club expose bien entendu l’extension. Même lors de l’échauffement avant les matches, les joueurs portent sur leur col le petit sigle sb29.bzh…

Le basket ne pouvait pas être en reste. L’UJAP Quimper (www.ujap-quimper.bzh), qui a ac- cédé à la Pro B à l’intersaison, a adopté, lui aussi, l’extension .bzh. “Puisqu’on remontait au niveau professionnel, et que nous refaisions notre site cet été, cela s’est fait très naturellement. Nous sommes le seul club professionnel de basket en Bretagne administrative. Pour nous, c’est un moyen d’exporter la Bretagne partout”, témoigne Pierre Peltier, responsable commercial et marketing de l’UJAP. Et cette singularité provoque des réactions de curiosité ailleurs en France. Pierre Peltier raconte : “Lorsque nous sommes allés à la réunion du début de saison de la LNB, la Ligue professionnelle, et que nous avons exposé ce changement, la réaction a été très positive, tout le monde a trouvé ça très sympa. D’ailleurs, nous sommes le seul club professionnel de basket avec une extension régionale”. Logique, là encore, pour un club qui a décidé l’an passé de faire porter sur le maillot de ses joueurs, lors des matches à domicile, le nom de la ville qu’il représente, en breton : Kemper.

Article extrait du cahier spécial .bzh publié en partenariat avec le magazine Bretons
Crédit photo : Emmanuel Pain