Kanabeach, la marque mythique de surfwear bretonne se relance… en .BZH ! Rencontre avec Jean-François Plathier, co-fondateur de la marque, qui reprend les rênes de l’entreprise pour cette nouvelle aventure.

.BZH : Kanabeach se relance, pouvez-vous nous présenter le « nouveau concept » de la marque ?
JF Plathier : Pour cette nouvelle étape de la vie de Kanabeach, nous lancerons une collection de prêt-à-porter tous les trois mois, de manière à respecter les saisons et à ne pas trouver un short en février. Je trouve le système de la mode inadapté aux besoins du consommateur. Kanabeach compte bien y remédier avec des saisonnalités plus courtes.
Jusqu’à présent les productions se faisaient en Chine, nous avons décidé de la relocaliser en Europe. Les prochaines collections seront faites au Portugal.

.BZH : Quelle sera votre zone de chalandise ?
JF.P :
Nous commercialiserons comme avant en France et à l’étranger. La marque n’est pas limitée à la France. Nous l’avons diffusée auparavant au Canada, aux USA, en Belgique, en Suisse… La commercialisation débute aujourd’hui, le 1er juin, sur notre E-shop www.kanabeach.bzh et quelques semaines après dans notre réseau de revendeurs partenaires.

.BZH : Pourquoi avoir choisi de communiquer en .bzh ?
JF.P :
Kanabeach est une marque bretonne, son ADN est breton, je suis breton. Le .BZH nous permet de rendre hommage aux Bretons et Bretonnes, qui nous ont toujours supportés que ce soit chez nous, ou à travers le monde, aux créateurs et à Fred Alegoët, le fondateur de Kanabeach, décédé il y a deux ans.

.BZH : Quels sont les premiers retours suite à l’annonce de votre nouvelle identité numérique ?
JF.P :
Nos collaborateurs trouvent ça original et décalé, comme la marque. Tous ne savent pas ce que veut dire « BZH », mais cela attise leur curiosité et nous permet de développer notre communication en mettant en avant l’histoire de la marque, son attachement à la Bretagne, à ses racines.

.BZH : En tant qu’entrepreneur, que représente cette extension internet pour vous ?
JF.P
: Comme pour la marque la Bretagne fait partie de mon ADN, c’est là où j’ai grandi, où j’ai vécu pendant longtemps. En tant que chef d’entreprise le .BZH me permet de mettre en avant mon attachement au territoire. Où que je sois dans le monde je me sens breton. La marque est bretonne, elle a commencé à Locmaria-Plouzané il y a presque 30 ans, ces trois lettres sonnent comme ses fondations.

Pour commander vos nouveaux t-shirts Kanabeach, rendez-vous sur www.kanabeach.bzh.