« Internet est aujourd’hui un moyen de communication incontournable », Patricia Cousin, maire de Pleumeleuc

.BZH : Selon vous pourquoi une commune rurale doit être présente en ligne ?
Patricia Cousin :
Il faut évoluer avec son temps. Internet est aujourd’hui un moyen de communication incontournable, même pour une petite commune. Il est accessible à tous et peu onéreux. Cela permet de faire le lien plus facilement avec les habitants.

.BZH : Sur votre site web vous mettez l’accent sur « l’écoute active » que la municipalité s’engage à pratiquer. En quoi ce site internet peut-il vous aider dans cette démarche ?
Patricia Cousin :
Le site internet est un lien entre les habitants et la mairie. Les habitants sont souvent en recherche d’immédiateté lorsqu’ils ont des questions ou rencontrent un problème. Internet nous permet d’être plus réactifs et de répondre aux questions des habitants plus rapidement, en moyenne en deux ou trois jours. Cela permet également à ces derniers de gagner du temps en n’ayant pas obligatoirement besoin de se rendre en mairie. Cependant, Internet reste un service complémentaire, il n’a pas pour but de remplacer le lien direct et la possibilité pour les habitants de venir en mairie.

.BZH : Selon vous pourquoi une commune rurale doit être présente en ligne ?
Patricia Cousin :
Nous avons lancé notre nouveau site internet en décembre dernier, l’ancien datant de 2002 ou 2003, un changement était nécessaire. Nous nous sommes donc questionné sur le choix du nom de domaine. Nous avons adopté le .BZH car il nous donne l’opportunité d’être plus facilement identifiable comme commune bretonne, de marquer notre appartenance au territoire. Il était également pour nous l’occasion de développer une communication cohérente avec des adresses e-mail correspondantes à celle de notre site internet (ex : mairie @ pleumeleuc.bzh).

.BZH : Selon vous pourquoi une commune rurale doit être présente en ligne ?
Patricia Cousin :
Nous n’avons pas de service communication, nous n’avons donc pas prévu de plan de communication spécifique pour annoncer ce changement. Pour l’instant nous avons simplement refait notre papier à en-tête et communiquons avec des adresses e-mail en .bzh. Nous prévoyons de faire un article dans le prochain bulletin municipal, peut-être de l’affichage en mairie également.

.BZH : Selon vous pourquoi une commune rurale doit être présente en ligne ?
Patricia Cousin : 
Nous n’avons pour le moment pas eu de retour de la part des habitants. C’est sans doute encore un peu tôt. A l’extérieur le nouveau site en .bzh est plutôt bien perçu. Nos partenaires trouvent la démarche intéressante et se questionnent eux aussi sur la possibilité de passer leurs adresses numériques en .bzh, particulièrement la communauté de communes. Peut-être s’affichera-t-elle également en .bzh prochainement…

Découvrez l’interview de Ludovic Jolivet, maire de Quimper ici