La phase d’enregistrement prioritaire réservée aux détenteurs de marques et de noms commerciaux, le « Sunrise », prendra fin lundi 3 novembre à 12h. Il ne vous reste donc que six jours pour réserver prioritairement vos noms de domaine.

Comment réserver ? Que se passera-t-il après le 3 novembre ? Toutes les infos sont dans cet article.

Fin de la phase « Sunrise » le 3 novembre

Cette première période d’enregistrement, ouverte depuis le 4 septembre, permet d’enregistrer le nom de domaine correspondant à sa marque ou à son nom commercial.

Durant cette période les demandes d’enregistrement seront vérifiées avant d’être validées et doivent être de ce fait accompagnées d’un justificatif (extrait de Kbis, copie du dépôt de marque, …). Ces vérifications visent à s’assurer que le demandeur est éligible au .bzh et qu’il peut bien bénéficier de cette période prioritaire.

Cette phase permet d’enregistrer votre nom de domaine avant l’ouverture générale qui aura lieu le 4 décembre et donc de se prémunir d’une réservation concurrente souhaitée par un tiers. En effet, à partir de cette date, les noms de domaine se vendront sur le principe du “premier arrivé, premier servi”. Cela signifie notamment que les entreprises ayant pour nom commercial un nom de famille n’auront alors plus la priorité sur les particuliers pour l’achat des noms de domaine.
Des contrôles seront cependant effectués à posteriori, dans le cadre de la régulation de l’extension, pour veiller au respect des règles d’utilisation du .bzh.
Prenons un exemple (fictif) :
L’entreprise Mahé implantée à Guingamp, n’a pas profité de la période de Sunrise pour réserver le nom de domaine mahe.bzh. Le 4 décembre, à l’ouverture générale, Madame Céline Mahé achète le mahe.bzh pour créer une nouvelle adresse de messagerie. Il est tout aussi légitime pour elle que pour l’entreprise d’utiliser ce nom de domaine, mais elle l’aura acheté la première et sera donc propriétaire du nom de domaine. Si par la suite l’entreprise Mahé souhaite passer son site internet en .bzh il lui faudra trouver un autre nom de domaine type entreprise-mahe.bzh ou demander à Madame Mahé de lui vendre son nom de domaine.

Du 3 au 30 novembre : la phase « Landrush »

Si vous n’avez pas eu le temps de profiter de la première phase d’enregistrement prioritaire, pas de panique, une deuxième phase vous est proposée avant l’ouverture générale : le « Landrush ». Moins stricte que la phase « Sunrise », elle offre de nombreuses possibilités d’enregistrement.

Réservez des noms de domaine génériques
Le .bzh permet aux acteurs régionaux de se positionner sur le web avec des noms de domaine « génériques ». Il s’agit de noms de domaine faisant référence à des secteurs d’activité ou des produits (ex : « paysagiste.bzh », « pain.bzh », « fenetre.bzh » …).
Ces noms de domaine étant réservés dans les autres extensions internet depuis longtemps, le .bzh offre de nouvelles possibilités de nommage, lesquelles sont accompagnées de nombreux avantages en termes de communication et de référencement sur Internet.

Mettez en avant vos services et produits – Anticipez vos projets futurs
Si vous souhaitez réserver des noms de domaine correspondant à des produits ou services spécifiques pour lesquels vous n’avez pu profiter de la première phase d’enregistrement faute de disposer des justificatifs nécessaires, le « Landrush » est fait pour vous. En effet, durant cette période il n’est pas nécessaire de fournir de pièce justificative. Il est donc également possible de réserver des noms de domaines pour des projets futurs. En cas de demandes multiples pour un même nom de domaine, un système d’enchères sera mis en place.

Vérification des sites en .bzh, gage de qualité et de confiance
Il faut cependant noter que toute personne achetant un nom de domaine en .bzh, s’engage à respecter la charte d’utilisation de l’extension (disponible ici : http://www.pik.bzh/images/documents/bzh_Politique_enregistrement.pdf). Aussi, l’association www. bzh, registre gestionnaire de l’extension, effectuera à posteriori des contrôles pour s’assurer que les sites internet hébergés sous l’extension .bzh ont bien un lien avec la Bretagne. Elle sera en droit de faire fermer un site web si jamais ce dernier ne respectait pas les conditions requises. Cette démarche garantira la qualité et la valeur ajoutée de l’extension .bzh.

Durant cette période, les noms de domaine seront vendus pour deux ans au prix de 150€ HT auquel s’ajoutera la marge du bureau d’enregistrement choisi.

Pour réserver dès à présent votre nom de domaine, rendez-vous ici : www.pik.bzh/acheter-votre-bzh