Un point pour tous

Le .bzh s’adresse à tous les Bretons-nes et amoureux de la Bretagne qui souhaitent manifester leur attachement positif à la région en utilisant une extension .bzh pour leur site internet ou leur adresse mail.

Entreprises, collectivités, associations et particuliers peuvent ainsi acheter leur nom de domaine avec l’extension .bzh pour créer un site web ou des adresses mail personnalisées.

Qui peut enregistrer un .bzh ?

Pour enregistrer et renouveler un nom de domaine en .bzh, vous devez soit :

– Disposer d’une adresse postale en Bretagne (Côtes d’Armor, Ille-et-Vilaine, Finistère, Morbihan, Loire-Atlantique),
OU
– Disposer d’un site web comprenant une part significative et originale consacrée à la Bretagne ou à la culture bretonne,
OU
– Disposer d’un site web rédigé pour une part significative et originale en langue bretonne ou gallèse.

Une entreprise ou une association qui a une adresse postale dans l’un des cinq départements de la Bretagne historique (Finistère, Morbihan, Loire Atlantique, Côtes d’Armor et Ille et Vilaine) peut donc automatiquement enregistrer un .bzh.
Un particulier, une association… ne résidant pas en Bretagne mais qui souhaite manifester son attachement à la Bretagne, à sa culture ou ses langues, peut également enregistrer un .bzh. Les amoureux de la Bretagne, où qu’ils soient dans le monde, quelle que soit leur nationalité, sont ainsi libres de créer un site web en .bzh pour y faire référence au patrimoine, aux paysages bretons, à la langue,… .

L’attachement demandé se manifeste donc par une implantation géographique (adresse postale en Bretagne) ou par une référence immatérielle (évocation de la Bretagne sur un site web).

Pour poursuivre votre démarche, retrouvez notre tutoriel en ligne « Comment enregistrer un .bzh pour votre site internet ?« .

Protection des ayants-droits

L’association www.bzh, registre gestionnaire de l’extension .bzh, est attentive au respect des ayants-droits et titulaires de marques. Elle assure une régulation qui ne laisse pas des usagers malveillants usurper la marque d’une entreprise sur internet.

La protection des noms de communes est assurée par ailleurs. Les noms de collectivités ne sont enregistrables que par elles ou par un tiers qui a obtenu leur accord formel. Un tutoriel est disponible sur notre site pour cette démarche. Cette protection s’entend à leur écriture en français, breton et gallo.