Déjà plus de 4000 .BZH enregistrés

Ouvert à tous depuis le 4 décembre 2014, l’extension internet de la Bretagne .BZH compte désormais plus de 4 000 noms de domaine enregistrés. Ce chiffre confirme l’intérêt des Bretons et des acteurs régionaux pour ce nouvel outil de communication et laisse espérer un cap des 10 000 noms de domaine enregistrés avant la fin de l’année. Des premiers enregistrements prometteurs Le .BZH compte à présent plus de 4000 noms de domaine enregistrés. L’adoption rapide par un nombre significatif d’usagers (entreprises, associations, particuliers, collectivités) est un signal encourageant pour la première année d’exploitation du .BZH. .BZH : une extension internet sûre Une première analyse des noms de domaine enregistrés en […]

Grit gant ar .BZH er vro hag en estrenvro

Gant ar .BZH e c’hallit bezañ aesoc’h da anavezout evit an dud a glaskit tizhout, pe e vefent e Breizh, e Bro-C’hall pe en estrenvro zoken. Astenn Breizh modern ha digor war ar bed eo ar .BZH. Setu amañ skouerioù daou embregerezh breizhat hag o deus choazet ober gant ar .BZH evit mont e darempred, e Frañs hag en estrenvro, gant o arvalien hag o danvez-arvalien : Sabella, industriour eus Penn-ar-Bed hag Opalink, embregerezh eus ar Mor-Bihan hag a labour e gennad ar merañ sokial

Votre communication nationale et internationale en .BZH

Le .BZH vous permet d’être plus facilement identifiables par vos cibles, quelles soit régionales, nationales ou même internationales. Le .BZH est l’extension d’une Bretagne moderne et ouverte sur le monde. Voici les exemples de deux entreprises bretonnes qui ont fait le choix de communiquer en national auprès de leurs interlocuteurs et prospects français et étrangers : Sabella, acteur industriel finisterien et Opalink, entreprise morbihanaise du secteur de la gestion sociale Rencontre avec Diane Dhomé, chef de projet Sabella D10 .BZH : Pouvez-vous présenter la société Sabella ? Diane Dhomé : Sabella est un projet né en 2000. A l’époque Jean-François Daviau, aujourd’hui Président de Sabella et Hervé Majastre, alors chercheur […]