Ils soutiennent le .BZH et lui apportent une visibilité mondiale :

Yann Tiersen – www.yanntiersen.bzh

Yann Tiersen, auteur-compositeur-interprète breton, est le premier artiste à s’associer et à soutenir officiellement le « .bzh ». Dès aujourd’hui, rendez-vous sur www.yanntiersen.bzh.

Originaire de Brest, habitant l’Île de Ouessant, Yann Tiersen a débuté la musique dans les années 90 à Rennes dans des groupes, avec des amis. La reprise de ses compositions dans la bande originale du film “Le fabuleux destin d’Amélie Poulain” a conforté sa notoriété en France et à l’étranger. Aujourd’hui, Yann Tiersen parcourt les scènes du monde entier.

Son dernier album sorti en mai dernier, Infinity, enregistré entre l’Islande et Ouessant, est chanté en breton, en islandais, en féroïen et en anglais. De San Francisco à Brest en passant par Berlin, Rome, Zürich, ou Stockholm sa musique est appréciée de toutes parts. Il est le symbole d’une Bretagne ouverte sur le monde.

Il y a quelques jours encore, Yann Tiersen réalisait le « Midsummer Cycle tour » en parcourant quelques 1000 km à vélo sur les routes bretonnes, s’arrêtant pour des séances de signature chez des disquaires indépendants. Il mettait ainsi une nouvelle fois en avant son attachement à la Bretagne, à sa richesse et sa diversité culturelle.

Une visibilité au-delà de la Bretagne
L’association www.bzh, se réjouit du soutien de l’artiste au lancement et à la promotion de la nouvelle extension internet bretonne. Grâce à Yann Tiersen qui se produit dans le monde entier, la curiosité des Allemands, Américains, Italiens ou encore des Suisses sera attisée par l’extension “.bzh”. Ses fans seront incités par ce biais à découvrir plus avant les richesses de notre région. L’extension internet bretonne offre ainsi une visibilité forte à la Bretagne sur le web et donc par définition à l’international.

Bagad Bro Landerne – www.bagad-bro-landerne.bzh

Le Bagad* Bro Landerne est né à Landerneau dans le Finistère, sur les bords de l’Elorn, entre Cornouaille et Léon et à quelques encâblures de Brest. Landerneau est une ville chargée d’histoire. A travers les siècles, elle s’est forgée une identité culturelle forte et un patrimoine remarquable. Le Bagad Bro Landerne est aujourd’hui l’une des composantes modernes de cette identité culturelle et participe à sa vitalité et son renouvellement.

Le Bagad est composé de 35 musiciens répartis en quatre pupitres : bombardes, cornemuses, caisses-claires et percussions.

Il évolue au sein de « Bodadeg Ar Sonerion » (assemblée des sonneurs) qui fédère plus de 120 bagadous en Bretagne et en France. C’est la plus grande école de musique traditionnelle de Bretagne. Bodadeg Ar Sonerion organise chaque année le championnat des bagadous* auquel participent 80 à 90 formations réparties en cinq catégories. Le Bagad Bro Landerne, qui évolue en seconde catégorie depuis 2000, se classe parmi les 25 meilleures formations de Bretagne.
Outre les compétitions annuelles, le Bagad se produit dans de nombreux festivals et rassemblements culturels pour lesquels il est sollicité : Festival Interceltique de Lorient, Festival de Cornouaille à Quimper, Printemps des sonneurs à Brest, Festival Kann Al Loar de Landerneau, Festival de la Saint-Loup à Guingamp, Fêtes d’Arvor à Vannes, Bagadans à Carhaix… Mais il participe également aux diverses fêtes ou manifestations sportives qui animent la région, et notamment le pays de Landerneau, tout au long de l’année. Durant la saison 2011-2012, Bagad et Bagadig ont ainsi effectué plus de 40 sorties. Le Bagad se produit également dans toute l’Europe, à l’occasion de festivals tels que le Celtic Week-end à Gand (Belgique), le Folkfestival à Dranouter (Belgique), le Festival d’Occidente à Tapia de Casariego (Asturies). En Pologne, en Roumanie, au Portugal, à Hünfeld en Allemagne ou à Caernarfon au Pays de Galles, le Bagad est également un fier représentant de la ville de Landerneau.

Bien que la base du répertoire s’appuie sur des airs traditionnels ou des compositions d’influence bretonne, le Bagad n’hésite pas à s’inspirer de musiques toutes aussi diverses que la musique classique ou Iron Maiden. Il a d’ailleurs participé à la création du « Celto Cuban Rock Orchestra » en 2005 avec un groupe de salsa (De la Luna) et une formation rock (Nothing to hide). Il a également accompagné Faudel ou encore Carlos Nunes à l’occasion de spectacles.

Le Bagad se veut être une vitrine dynamique de la culture bretonne à travers la musique, la langue 1 mais aussi la danse. C’est pourquoi il se produit régulièrement avec le Cercle Eskell an Elorn (Landerneau) lors de représentations, spectacles et défilés. Le Bagad accompagne également le Cercle à l’occasion des concours de danse organisés par la fédération Kendalc’h. Au sein de cette fédération le cercle Eskell an Elorn évolue en 1ère catégorie.

* Un bagad (des bagadous) : est une formation instrumentale bretonne composée de bombardes de binious et de percussions.